TÉLÉCHARGER INSTRUCTION C1 SUR LES OPERATIONS FINANCIERES DES COMMUNES PDF

PDF analyse financière d'une collectivité locale,analyse financière prospective commune,calcul fonds de roulement commune,le budget communal expliqué. PDF instruction c1 sur les operations financieres des communes algerie,budget communal algerie,le budget communal expliqué,analyse financière d une. znaxar.info › Cours_Telecharger_Exercices_2_PDF › q=instruction+c1+s.

Nom: instruction c1 sur les operations financieres des communes pdf
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:23.18 Megabytes

Les thèmes, Lafrancophonie, Le sport en crise, Changer le monde…ont été choisis en fonction de leur pertinence polémiquedans l'actualité. Marseille est, a toujours été, le port des exils, desexils méditerranéens, des exils de nos anciennes routes coloniales aussi. Je me suis baissée pour le ramasser. La langue française a le privilège d'êtremondialement reconnue comme une grande langue de civilisation. Ce sont donc troisblocs d'importance comparable anglais, chinois, langues romanes et à terme, l'arabe millions de locuteurs prévus en qui ont une vocation à incarner une hypercentralitélinguistique au niveau mondial.

communal,التعليمة c1 و c2,le budget communal expliqué,instruction c1 sur les operations financieres des communes algerie pdf, definition de la comptabilité. TRESORERIE GENERALE DU MAROC INSTRUCTION C1 SUR L A COMPTAB ILITE DENIERS DES R ECETTES – P ERCEPTIO NS ET PE RCEPTION S. (télécharger PDF); Une forte disparité du rendement entre les différents impôts et taxes. de l'instruction C1 sur les opérations financières des communes.

Quant au chinois, les choses sontdéjà en marche. En Asie, le chinoisest devenu la langue véhiculaire. Quand les Japonais et les Coréens négocient, ils utilisentmaintenant l'anglais et le mandarin. Le chinois a acquis une dimension pratique, à la manière del'anglais. On en connaît seulement le périmètre dans des communautés professionnelles aulexique bien délimité : celle des pilotes de bateaux, le Seaspeak, l'Airspeak, utilisé par leséquipages des avions et les contrôleurs aériens ; l'anglais de spécialité, des chercheurs, celui del'hôtellerie, des finances, etc.

Ce n'est de toute évidence pas ces langues-là qu'il est questiond'enseigner à l'école primaire, d'autant qu'elles peuvent s'apprendre ultérieurement sur le tas si lebesoin s'en fait sentir. En attendant, ne pas insulter l'avenir consiste, en Europe, à enseigner non pas une, mais deuxlangues étrangères à l'école primaire.

Que l'on cesse de dire aux Européens qu'ils ne peuvent pluscommuniquer entre eux qu'en anglais. Au sein de l'Union européenne, on compte millions delocuteurs de langues romanes, contre moins de 70 millions d'anglophones de naissance. Introduire l'intercompréhension des languesromanes dès le primaire, c'est d'emblée donner aux enfants le plaisir d'accéder à lacompréhension de deux ou trois autres langues d'Europe.

Il faut prendre partie à ce nouveau débat à la fois planétaire, européen et national. Un débat culturel. D'après Bernard Cassen, Le Monde diplomatique, janvier Paradoxe : or, d'autres langues peuvent jouer ce rôle. Thèse : il faut préférer un monde polyglotte pour échapper à la dictature de l'anglais.

D'une part : première observation : la pression médiatique veut faire de l'anglais la langue de communication internationale. D'autre part : seconde observation : la puissance des États-Unis repose sur des facteurs matériels et sur la maîtrise des espritsDe plus : ajout d'une idée : les élites veulent parler anglaisPar ailleurs : introduction d'un nouvel élément : l'enseignement de l'anglais est devenu une industrieProposition de l'auteur : si les langues romanes font la promotion de leur apprentissage, elles pourraient aussi acquérir un statut au même titre que l'anglaisPrésentation d'arguments : des données chiffrées, les langues romanes officielles dans 60 pays, 30 pays pour le français,…Justification de la critique : puisque tous les fantasmes se focalisent sur l'anglais, parlons-en.

Un commentaire : sur l'anglais professionnelL'intervention de l'auteur : ne pas insulter l'avenir de l'EuropeLa proposition : introduire l'apprentissage de 2,3 langues dès l'enseignement primaireL'engagement : il faut prendre partie à ce nouveau débatL'ouverture du sujet : c'est un débat culturelQuestions 1.

Comprenez-vous le titre, plutôt comme un conseil, ou plutôt comme un ordre? Justifiez votre réponse. D'après l'auteur, l'anglais est-il justifié dans sa place de première langue du monde? Quel est le paradoxe mis en évidence par l'auteur? Quels sont les dangers liés au monopole d'une langue?

Que devrait-il se passer normalement dans les institutions de la Commission européenne en ce qui concerne l'usage des langues?

PDF_Documents exercices corrigés 659

Dans quelle phrase l'auteur exprime-t-il clairement son opinion? Y a-t-il d'autres langues aussi importantes que l'anglais? Pourquoi l'auteur avance-t-il cet argument? Quelle phrase montre l'énervement de l'auteur? Êtes-vous d'accord avec Umberto Eco? Développez votre réponse.

Il s'agit de : - comprendre les textes proposés - dégager pour chacun d'eux les arguments et les éléments d'information à retenir - rester objectif et s'abstenir de tout commentaireIl faut également : - construire un plan à partir des informations et des arguments fournis par les textes - mettre en forme un écrit et le présenter de façon claireSelon les textes : - dans le cas de 2 textes qui se complètent, qui vont dans le même sens, le plan retenu est de hiérarchiser et de classer les informations essentielles.

Le texte de synthèse doit être objectif. Ne pas introduire de connaissances personnelles sur le thème, ni d'informations extérieures aux documents. Ne pas introduire de commentaires personnels, ni même d'allusions. Le texte de synthèse : - le plan du développement est organisé. Il est clair et cohérent - l'introduction formule brièvement la problématique de l'ensemble des documents - les références des documents peuvent être précisées type, auteur, date… - la conclusion portant sur l'ensemble des documents, est objective.

Texte 1 Production écrite La FrancophonieApparue en sous la plume du géographe Onésime Reclus pour décrire la communauté linguistique etculturelle que la France constituait avec ses colonies, la francophonie s'est aujourd'hui affranchie de cetteconnotation coloniale pour désigner deux réalités différentes mais complémentaires.

Dans son acceptationla plus large, elle englobe l'ensemble des actions de promotion du français et des valeurs qu'il véhicule sansconsidération des pays dans lesquels elles s'inscrivent. Au sens institutionnel, elle qualifie l'organisationinternationale qui regroupe les 56 États et gouvernements qui ont choisi d'adhérer à sa Charte.

Instruction c1 et c2 algerie - Document PDF

La langue française continue en effet d'occuper dans le monde une place importante : seule langue parléesur les cinq continents avec l'anglais, elle demeure la langue de travail des organisations internationales, enEurope comme en Afrique. Au-delà de ces données chiffrées, des enquêtes menéesdans de nombreux pays montrent que le français garde l'image positive d'une langue utile, indispensabledans certains secteurs professionnels, mais aussi une langue indissolublement liée à des valeurs, à uneculture, à des projets de société de portée universelle.

La langue française a le privilège d'êtremondialement reconnue comme une grande langue de civilisation. C'est ce statut du français qui fonde sadiffusion dans le monde, sa présence dans les systèmes éducatifs et son enseignement.

On évalue à 82,5 millions le nombre d'élèves et d'étudiants qui apprennent le français. Le dispositif institutionnel de la francophonie compte des instances politiques et des opérateurs.

Lesinstances politiques sont animées par les conférences des chefs d'États et de gouvernement qui seréunissent tous les deux ans dans un pays différent. Elle est présente sur les cinq continents et constitue une mosaïque de peuples qui, par-delà leursdifférences, nourrissent une ambition politique et culturelle commune : celle de bâtir de véritables États dedroit et de promouvoir la diversité linguistique et culturelle. La Francophonie est désormais bien plus qu'unesimple communauté linguistique et, si la langue française reste son dénominateur commun, elle véhicule,partout dans le monde, des valeurs et un message d'universalité et de démocratie.

Elle est un acteurreconnu du développement. Il faudrait peut-être préciser d'abord d'où vient cette notion et ce qu'elle recouvre?

Roger Dehaybe : Nous à la Francophonie, nous en parlons depuis longtemps. Lorsque nous avons créé laFrancophonie intergouvernementale, le projet était clairement d'organiser, grâce à une langue de partage, lefrançais, l'affirmation de la diversité culturelle.

Et je dirai que les fondateurs de l'agence ont mis davantagel'accent sur la différence, que sur l'unité au sein de la communauté. On l'a un peu perdu de vue, en faveur d'unevision culturelle un peu trop parisienne : Céline Dion c'est de la culture, Brel c'est de la culture, les chanteursafricains On adonc assisté à une contradiction entre les objectifs originaux et la pratique.

En outre, on s'est heurté à desobstacles plus techniques : faire tourner des spectacles, faire éditer un auteur africain, ce n'est pas simple. Lorsqu'on entend parler de diversité culturelle, on attend la Francophonie sur la question linguistique,puisque c'est par là qu'elle se définit d'abord. Est-ce que la diversité culturelle doit signifier la diversitélinguistique, et donc impliquer que le français n'occupe plus la place primordiale qui est la sienne? Roger Dehaybe : Les notions de langue et de culture sont toujours étroitement liées.

La langue n'est jamais quel'expression d'une culture. Le problème du français se pose d'abord au niveau mondial : est-ce que le françaisdans les rencontres et les organisations internationales doit rester une langue de travail? C'est en effet uncombat qu'il faut continuer à mener, pour le plurilinguisme dans les échanges internationaux.

PDF OPERATIONS DES FINANCIERES SUR TÉLÉCHARGER INSTRUCTION LES C1 COMMUNES

Une langue,quelle qu'elle soit, ne peut pas être la langue du monde. Mais nous devons avoir la même cohérence au sein del'ensemble francophone. On ne peut pas mener ce combat au plan international, et dire que nous trouvons justed'imposer le français auprès des 50 états et gouvernements francophones. En terme d'alphabétisation, l'enfant malien qui parle à la maisonen bambara, lorsqu'il va à l'école et qu'on l'éduque en français, se trouve confronté à un problème d'ordrepsycho-pédagogique.

Les Maliens ont décidé, comme d'autres, de développer la pédagogie convergente, c'est-à-dire d'enseigner d'abord l'enfant dans sa langue, et de l'amener ensuite au français : on en fait un meilleurfrancophone, car il est prouvé que pédagogiquement l'enfant a de meilleurs résultats en français Se pose une question de moyens. Est-il bien réaliste d'encourager le bilinguisme, voire le trilinguisme,dans des systèmes éducatifs déjà sinistrés, où le français et la qualité de son enseignement reculent?

Roger Dehaybe : Oui, il faut des moyens. Mais à l'inverse, est-ce que la situation de l'éducation au Sud adémontré que c'était le meilleur système qui a été appliqué jusque là?

Parmi les pays les moins scolarisés aumonde figurent six pays de l'Afrique de l'ouest francophone On rejoint toute la problématique du bilan despolitiques de coopération multi ou bi-latérales, pour lesquelles on commence à reconnaître qu'une des raisonsde l'échec de ces politiques, c'est l'absence de prise en compte de la dimension culturelle des payspartenaires La chance de la Francophonie aujourd'hui, c'est de pouvoir, dans unpartenariat différent, restituer clairement la langue française comme une langue de communication, nationaledans certains cas, ou internationale, mais aussi comme une langue qui va permettre de donner aux culturesenclavées une dimension internationale.

Son rôle est de faire la promotion des cultures et des langues despeuples. C'est cela, le dialogue des cultures : c'est reconnaître la différence, et rendre possible l'échange dansune langue, en l'occurrence le français. Roger Dehaybe : Ce n'est pas un débat dans lequel il faut seulement mettre le Sud en perspective. Partout, laculture reste un parent pauvre des politiques des Etats. Les pays du Sud sont confrontés à des urgencessociales, économiques, éducatives On n'a peut-être pas assezdit, ou l'on n'a peut-être pas été assez convaincant, on a peut-être mal expliqué à quel point la culture pouvaitêtre un facteur de développement.

On n'a peut-être pas assez défendu cette notion dans les grandes enceintesinternationales.

Mais les idées commencent seulement à changer. Il faut faire apparaître que la diversitéculturelle n'est pas seulement une revendication des créateurs L'éducation, la culture sont un enjeu fondamental du développement. De quel type de document s'agit-il? Mettez une croix. Quel est le thème commun aux 2 textes? Relevez les éléments qui sont communs aux deux textes. L'article est composé de 2 parties distinctes. Deuxième partie : …………………………………………………………7.

Résumez le texte 1 sous la forme de prise de notes : ……………………………………………………. Étude du texte 2 8. Dans le texte 1, avez-vous rencontré des mots du titre du texte 2?

Le deuxième document se présente comme 4 réponses à 4 questions posées par un journaliste. Dans quelle s réponse s retrouvez-vous ces mots du titre? Selon vous, la première question correspond-elle plutôt à :une suggestion une hypothèse une injonction un ordre une prise de position D'après vous, la seconde réponse sur la diversité culturelle, linguistique, est-elle plutôt :une démonstration un rapport Retrouvez la suite de ces deux idées : pour la diversité culturelle C'est en effet un combat pour garder le français comme grande langue pour imposer le français à toute la planèteOn ne peut pas mener ce combat pour maintenir plusieurs langues d'échanges pour gagner des partenaires pour imposer une place primordiale au français Quel est l'intérêt de l'exemple de l'enfant du Mali?

LES TÉLÉCHARGER INSTRUCTION OPERATIONS DES PDF COMMUNES FINANCIERES SUR C1

La troisième réponse à la question du bilinguisme est-elle :nuancée claire sans équivoque 16 La quatrième question comme la troisième évoque le problème de l'investissement financier vrai faux Pensez-vous que les réponses de Roger Dehaybe ont bien défendu sa thèse présentée dans le titre? Résumez chaque réponse de Roger Dehaybe sous la forme de prise de notes a. Synthèse D'après vous : le deuxième texte s'oppose au premier le deuxième texte complète le premier Proposition de synthèse : Introduction : Cent vingt-cinq ans après sa création, la francophonie reste un acteur fondamental du développement et continue de favoriser la diversité culturelle.

Plan : 1. Vous rédigez un texte concis et cohérent, en mots.

OPERATIONS SUR INSTRUCTION LES DES FINANCIERES C1 PDF TÉLÉCHARGER COMMUNES

Vous pouvez donner un titre à votre synthèse. Vous rédigez un texte personnel, clair et logique, en mots environ. Le journaliste présente ses idées personnelles, il argumente, s'engage sur un sujet d'actualité. L'éditorial représente l'ensemble du journal et ses valeurs. Le rédacteur en chef le signe. C'est un article d'opinion.

Document 1 Pourquoi désire-t-on apprendre le français? Sociologues, ethnologues, journalistes économiques, chefs de cuisine, photographes etdessinateurs ont conjugué leurs efforts pour apporter sur le sujet des points de vue aux angles variés. Des traditions aux commémorations : Émile Zola nous a paru pâtir des grandes manifestations qui ontentouré le bicentenaire des naissances de Victor Hugo et Alexandre Dumas.

Enfin, grâce à plusieurs enquêtes ou articles centrés sur la francophonie du Moyen-Orient et grâce ausupplément Francophonies du Sud joint à ce numéro, les forces et les faiblesses de la francophonieaujourd'hui sont clairement mises en lumières…Votre repas francophone est servi!

Ce mot c'est usage. Mot ancien, qui parle depratique, d'expérience, d'utilité, de façon de parler. On cherche d'abord à enrichir et à défendre ce français, alors minoritaire par rapport auxdialectes et infériorisé par rapport au latin, puis, avec la vision hiérarchique du règne de Louis XIV, ons'emploie à dégager un bon usage autoproclamé, qui est alors celui de la France d'en haut, celle du pouvoir,celle de la Cour et de la Ville, bien entendu Paris.

L'illusion prétentieuse et volontariste d'un seul bon usage, toute autre façon de parler étant montrée du doigt,n'a pas disparu. Une autre illusion, celle du français, langue la plus belle, la plus logique, la plus délicate detoutes celles qu'on parle à la surface de la Terre, continue de s'exprimer au vingt et unième siècle,prétendant, par exemple, que le français, c'est la culture, l'intelligence, la poésie et que l'anglais, je l'ai lu toutrécemment, est un idiome utilitaire, commerçant, ce qui est tout simplement insultant pour la langue deShakespeare, de Lewis Carroll ou de Faulkner, voire de Samuel Beckett, qui n'écrivaient pas qu'en français.

Ce ne sont pas les langues auxquelles il faut distribuer des bons et des mauvais points, c'est aux façons des'en servir, aux usages, précisément. Ils vous permettent d'engager votre réflexionpersonnelle.

Il ne s'agit pas d'en faire un compte-rendu. Votre exposé reprendra le thème desdocuments et les mots-clés seulement. Votre exposé comportera une introduction faire comprendrede quoi l'on parle et une conclusion montrer que l'on a fait le tour de la question et que l'on ouvre ladiscussion sur un nouveau sujet. Votre développement comportera des points importants que voustenez à mettre en évidence. Votre réflexion doit être claire et ordonnée.

Deuxième partie : l'entretienQuelques questions vous seront posées sur le contenu de votre exposé. Vous devez être en mesurede justifier votre présentation.

collectivites-locales.gouv.fr, Le portail de l’Etat au service des collectivités

Le jury s'entretiendra ensuite avec vous. Conseils :Il est inutile de préparer un texte complètement rédigé, prenez des notes. Si cela vous est nécessaire,écrivez votre phrase d'introduction et de conclusion. Il est important de noter le plan de votre exposé etde le suivre. Exposé, document 1 1. La francophonie 2. Les clichés associés à une langue et sa culture 4. L'importance des commémorations d'écrivainsDiscussion, document 1 5.

Les idées associées à la langue française ou à la langue anglaise sont dépassées 6. La diversité linguistique est source d'enrichissementDiscussion, document 2 7. Pourquoi apprendre aujourd'hui le français? Notes :………………………………………………………………… Les adjectifs qualificatifs sont objectifs lorsque les caractéristiques sont observables par tous.

Ils donnent une indication sur : la situation dans l'espace : un village méditerranéen la forme : un bâtiment carré la couleur : un ciel gris la matière : une roche calcaireLes adjectifs qualificatifs subjectifs expriment une appréciation de celui qui regarde et décrit.

Dans un texte argumentatif, les adjectifs qualificatifs subjectifs font connaître le point de vue del'énonciateur. Précision : - les adjectifs exprimant un jugement négatif sont appelés péjoratifs - les adjectifs exprimant un jugement favorable sont mélioratifs. Étudiez les adjectifs qualificatifs employés, pouvez-vous définir le point de vue de l'auteur?

Après les grandes secousses sociales, on a souvent constaté ce dégoût de vivre, ce besoin du sommeil de la terre. C'est un vent mauvais dont le souffle charrie la mort.

L'épidémie du suicide se déclare, comme une peste venue on ne sait d'où. Il s'agit d'un article de l'Encyclopédie, pourtant, un jugement transparaît dans l'emploi de certainsqualificatifs, lesquels? Étudiez le vocabulaire péjoratif employé par Michel Rio pour décrire un bibliothécaire. Transformez le personnage en un bibliothécaire admirable.

C'était un Vinci avec une apparence de Caliban, un Quasimodo amputé de sa bosse et augmenté de son génie. Sa laideur, qui fascinait et repoussait, semblait proportionnée à son intelligence, tant du point de vue de l'énormité que des effets sur autrui.

Il devait en souffrir, et cette souffrance jamais exprimée, se manifestait indirectement, à mon sens, dans deux tendances qui le résumaient assez bien: il aggravait comme à plaisir son délabrement extérieur par le négligé ostentatoire, presque provocant dans ces lieux, de sa mise, et il faisait de son incroyable savoir, qui aurait pu être la source d'une relation féconde et généreuse avec le monde, un véritable appareil défensif, une barrière hérissée d'épines entre lui et les autres.

C'est pourquoi lavoix passive est fréquemment utilisée dans les articles de presse, dans les textes explicatifs. La voix passive permet de ne pas préciser l'agent ou ce qui est à l'origine de l'action, du fait. C'esttrès utile lorsque l'agent est inconnu ou lorsqu'il est si évident qu'il est inutile de donner cetteprécision.

PDF_Documents exercices corrigés 940

La voix passive permet de placer en position de sujet du verbe, en début de phrase ou deproposition, ce qui est affecté par une action. Dans la construction passive, marquée par être suivie du participe passé d'un verbe transitif, ilarrive que l'auxiliaire être soit sous-entendu. Présentez les informations données, en utilisant le passif. Répondez en employant des phrases à la forme passive comme dans le modèle. On peut trouver un cours intensif en été?

On vient d'annuler les cours de vendredi? Ce qui reflète donc d'un suivi rigoureux de la procédure de paiement des dépenses publiques force. Il paraphe certains documents soumis à son appréciation et participe efficacement à la gestion du personnel de la RF. En ce qui concerne les courriers à l'arrivée, le secrétariat les réceptionne après une décharge et les enregistre.

Ces courriers sont ensuite envoyés au RF pour paraphe avant d'être affectés aux divisions ou RP destinataires.

INSTRUCTION COMMUNES LES C1 TÉLÉCHARGER DES SUR FINANCIERES PDF OPERATIONS

A cette étape, les destinataires apposent leur signature dans le cahier d'enregistrement à la suite de la réception des courriers. Ce même processus est observé et suivi pour l'expédition des courriers qui font l'objet d'une décharge au registre départ par l'agent chargé de l'envoi qui à son tour fera décharger le cahier d'enregistrement au niveau des services destinataires du courrier.

Outre la gestion des courriers, le secrétariat est chargé de la réception, du transfert aux divisions concernées et de l'émission de tous les appels et messages téléphoniques.

Ces messages, après avoir été pris au brouillon sont mis au propre avant d'être soumis à l'autorité. L'accomplissement fréquent de cette tâche oblige le secrétariat à abandonner toute activité courante lorsque le besoin se fait sentir. Elle s'occupe également de la saisie des documents, de l'accueil et d'autres tâches que le RF lui demande de faire comme la remise des titres de paiement. Aussi, avons-nous constaté, qu'en dehors des quelques aides stagiaires éventuels , ces différentes tâches sont exécutées par un seul agent qui assure aussi les missions dévolues au secrétariat particulier.

Elle oeuvre au quotidien pour la réussite de sa mission. Nous faisons observer un manque de personnel au secrétariat faiblesse. B- Les Divisions sauf celles de la comptabilité et leurs activités 1- La Division Pension Elle s'occupe essentiellement du traitement des bulletins de pensions édités chaque mois et réceptionnés par la RFO. Elle s'occupe aussi de l'émission éventuelle des coupons de pensions.

On distingue plusieurs types de pensions à savoir : - Les pensions d'ancienneté 1 - Les pensions de veuvage et les Pensions Temporaires d'Orphelins PTO pour les ayants cause ; - Les pensions françaises. En effet, les pensions françaises sont payées trimestriellement et concernent principalement les anciens combattants tandis que les autres types de pension sont payés mensuellement.

Une fois les bulletins de pension réceptionnés, les agents de la Division Pension procèdent à leur traitement. La division pension à son tour avisera la DGTCP pour qu'une correction intervienne sur les échéances ultérieures.

Ce privilège dévolu à la Division Pension laisse entrevoir une simplification de la procédure de correction des bulletins de pensions erronés faiblesse.

Après ce travail de 1 Le droit à a pension d'ancienneté est acquis lorsque se trouve remplie à la cessation de l'activité, la condition d'âge requise ou de 30 ans de service. L'effectif pléthorique difficilement maîtrisable des pensionnés dont le nombre assigné à la RFO avoisine les laisse entrevoir un goulot d'étranglement dans le hall de la RF et rend difficile leur gestion ; nonobstant le nombre limité de guichets réservés au paiement des pensionnés, nous remarquons l'inefficacité de la procédure de paiement des pensionnés faiblesse malgré les livrets classés par millésime et les aides éventuelles de quelques stagiaires.

En dehors de ces bulletins de pension, la Division Pension procède à l'émission éventuelle des coupons de pension dont le formulaire est déjà édité pour les agents ne disposant pas encore de bulletins de pensions. Remarquons au passage, une inadéquation entre la dénomination de la Division Collectivité Locale et les différentes activités exercées par cette Division faiblesse. Ensuite, le traitement réel du mandat consiste à la vérification de : - la présence des pièces justificatives du paiement de la dépense : les indigents fournissent la décision, le certificat d'indigence etc.

Si ces vérifications sont satisfaisantes, les ordres de virement ou les bons de caisse peuvent être élaborés à l'aide du logiciel SIGFIP et ceci après que les diverses oppositions et retenues soient faites. Dans le cas contraire en cas de défaut d'une pièce justificative, ou d'une erreur de calcul sur les factures , le mandat est rejeté.

En effet, le budget de la commune une fois élaboré par le maire, voté par le conseil communal et approuvé par l'autorité de tutelle est produit en plusieurs exemplaires dont une copie est envoyée au RF.

Ce dernier en fait copies et en affecte une à l'agent de la Division Collectivité chargé du suivi des opérations budgétaires de cette commune des Aguégués. Les recettes de cette commune proviennent principalement des subventions de l'Etat, des droits, impôts et taxes perçus par les services des Impôts et le régisseur de Recettes sur les diverses activités de la population. Le Service des Impôts s'occupe principalement de la perception des recettes fiscales.

Ces recettes fiscales perçues par les receveurs des impôts sont reversées à la caisse de la RF pour le compte de la commune. Quant au Régisseur de Recettes, il s'occupe de la vente des VI. La commande de ces VI est du ressort de l'ordonnateur, le Maire qui choisit l'imprimeur prestataire de service ; la réception des VI imprimés est faite en présence d'une commission bipartite composée des membres de la mairie et du comptable et est sanctionnée par un Procès Verbal PV de réception ; La gestion des VI est du ressort de la RF qui les prend en charge.

Ces VI font l'objet d'un poinçonnage permettant de faciliter leur identification sur le marché en cas d'éventuelles falsifications lors des contrôles. Remarquons au passage que la Division Collectivité Locale est dotée d'un bon outil de sécurisation des Valeurs Inactives force. Le Maire par une note de service nomme un régisseur de recettes qui en collaboration avec le RP qu'est le Receveur des Finances, se chargera de placer les VI qui lui seront remises.

La remise d'un certain nombre de VI au régisseur est sanctionnée par un PV d'expédition. Le régisseur de Recettes après avoir exécuté son opération va reverser le produit de son recouvrement à la caisse de la RF contre délivrance d'une quittance, ce qui lui permettrait d'avoir un autre approvisionnement.

A la fin de la gestion, le RF invite le régisseur à reverser toutes les VI restantes : il s'agit du recollement qui donnera lieu soit à la reconduction ou à l'incinération. L'incinération se fait en présence des autorités communales pour les VI datant de deux années. Nous remarquons donc un bon suivi du mouvement des Valeurs Inactives force. Ce registre détaille par rubrique le total des crédits alloués aux différents chapitres et articles et facilite ainsi les vérifications relatives à l'exactitude de la dépense et au non dépassement de crédits.

Le Maire exécute le budget en dépenses par l'émission des mandats. Le traitement de ces mandats est fait par l'agent de la Division Collectivité qui détient un bordereau d'émission des mandats de paiement ; lequel bordereau retrace les mandats émis et acceptés.

Remarquons que c'est le budget de la commune qui sert de base pour l'engagement d'une dépense par le Maire. Aussi, pour éviter les dépassements de crédits, le solde Recettes - Dépenses est vérifié à chaque période. La mise en oeuvre de cette stratégie laisse transparaître un suivirigoureux des dépenses de la commune des Aguégués force.

LES FINANCIERES COMMUNES OPERATIONS DES PDF SUR C1 INSTRUCTION TÉLÉCHARGER